Broen-Bron-season-3-JaquetteCertaines voix critiques se sont élevées pour dénoncer un éloignement du concept initial (le lien / l'antagonisme entre la Suède et le Danemark à travers une enquête de police transfrontalière), et il est vrai que la disparition du personnage tellement charismatique joué par Kim Bodnia paraissait un défi impossible à relever pour "Bron / Broen". Et pourtant, force est d'admettre après dix heures d'une intensité et d'une intelligence jamais démenties, que la troisième saison de notre série policière préférée est du niveau, sinon même supérieure à la première. Ceci grâce à l'introduction d'un nouvel enquêteur danois passionnant, et littéralement hanté, qui forme avec la charismatique Saga (Sofia Helin, de plus en plus bluffante avec les années qui passent et la marquent) l'un des plus beaux couples d'enquêteurs vus depuis longtemps. Grâce également à un script somptueux, qui mêle brillamment une enquête comme d'habitude redoutablement complexe et riche en péripéties avec un retour douloureux du personnage de Saga sur vers les sources de son traumatisme. Le tout mis en scène avec le brio habituel de Henrik Georgsson, qui offre une lisibilité parfaite à une histoire pourtant labyrinthique, tout en construisant cette ambiance particulière, tellement "scandinave" qui fait que "Bron / Broen" ne pourrait se passer nulle part ailleurs (d'ailleurs les adaptations américaines, anglaises ou autres, ont toutes fait long feu…). Bref, si le terme de chef d'œuvre est trop souvent appliqué ces temps-ci à des séries, "Bron / Broen" est sans doute l'une de celles qui le mérite le plus. Maintenant, il nous faut attendre plus de deux ans pour la quatrième saison. Ca va être très dur.