Are you satisfied

"Are You Satisfied" a tout de la madeleine de Proust pour tous ceux qui ont eu comme moi 20 ans quand Londres brûlait et que l'Anarchie planait sur le UK. Le premier album du duo Slaves (un format particulièrement pertinent pour qui veut faire de la musique "brute", voire brutale, depuis l'ascension des White Stripes, même si l'on peut rappeler que, fondamentalement, les Bérus n'étaient que deux aussi...) fait renaître en quelques secondes de guitare distordue et de vocaux enragés l'intense excitation que nous avions ressenti en écoutant pour la première fois le premier single des Pistols : non pas que musicalement, Slaves soit dans la copie du modèle '77 (hormis peut-être "Sockets", leur musique est plus lourde, "metal", avec un chant marqué par le flow hiphop contemporain), mais on retrouve dans la plupart des brûlots de "Are You Satisfied ?" cette rage noire, ce sens inné de la provocation, cette fierté de combattants qui marquèrent au fer rouge notre génération et son époque. Pas de revival (mot atroce) donc malgré le fluo de la pochette, mais le retour de la rage et de son énergie vitale. Voici donc un album conjuguant parfaitement l'éternelle pugnacité du rock'n'roll et la pertinence de frustrations contemporaines devant une société en pleine perdition. Il n'est certes pas possible de jurer que Slaves deviendra un groupe aussi important que le furent les Clash ou les Pistols, mais leur album irrésistible aura au moins fait battre notre coeur plus vite, et nous aura permis de hurler : "Non, nous ne sommes pas satisfaits !"