31 juillet 2016

"La Couleur de la Victoire" de Stephen Hopkins : Race !

"La couleur de la victoire" (titre français crétin indigne de l'idée originale, simple et géniale, d'appeler le film "Race") pose au spectateur un dilemme relativement peu fréquent : on a ici affaire à un sujet extraordinaire - et qui plus est à nouveau essentiel en notre monde secoué par des convulsions extrémistes - traité avec une absence de talent confondante ! Et malgré la mise en scène conventionnelle au point d'en être grotesque, malgré les rôles principaux attribués à des acteurs incompétents, mal choisis et jamais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juillet 2016

"A Moon Shaped Pool" de Radiohead : The Great Rock'n'Roll Swindle

Ah Radiohead ! L'une des plus belles représentations de l'autisme d'une époque emberlificotée dans sa fascination-répulsion pour la virtualité (la dissolution de l'humanité dans sa représentation digitale, la toute-puissance de medias totalitaires incontrôlables, etc.). L'une des caricatures les plus pitoyablement extrêmes du vide musical contemporain, rituellement adulée par les foules aveugles et sourdes, ainsi que, inévitablement, par les journalistes cyniques et complaisants. Un album et demi réussi sur une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 juillet 2016

Flashback nostalgie : "X Live in Los Angeles" (2005)

X est un drôle de truc en 2005, un phénomène dont on est bien en peine de dire ce qu'on en pense, à part qu'il nous peine un peu, justement. L'ex-meilleur groupe de la scène punk angelena est aujourd'hui une sorte de "tribute band" qui joue les grandes chansons de X à l'identique, note pour note, et ce, d'autant mieux que ce "tribute band"-là, plus fort que les autres, est composé des vrais membres originels du vrai groupe... Bon, j'exagère un peu, et l'excitation peut il est vrai resurgir ça et là, à la faveur d'une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juillet 2016

"La Femme Insecte" de Tezuka : Monster...

La lecture de n'importe quel livre du grand Tezuka, quelle que soit sa place dans la hiérarchie qualitative de sa bibliographie, réserve au lecteur son lot de surprises et d'émerveillements. Avec "la Femme-Insecte", c'est l'audace et l'originalité du thème qui sidèrent tout d'abord, et ce d'autant que notre culture occidentale associe mal un dessin rond et "enfantin" avec un sujet aussi complexe et sombre : une femme, génialement manipulatrice et capable d'absorber l'essence même de ses partenaires (sexuels), réussit une ascension... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juillet 2016

Séance (tardive) de rattrapage : "Love & Mercy" de Bill Polhad (2014)

Bien sûr, je suis comme vous, j'en ai marre des biopics hollywoodiens ou autres... Mais on parle quand même ici de Brian Wilson, nom de Zeus ! Alors, après bien des tergiversations (de bonnes critiques ça et là, un metteur en scene débutant,...), je me suis lancé... et n'ai pas regretté de l'avoir fait, malgré un indéniable délitement du film sur la longueur : la dernière partie, celle de la libération des griffes de l'abominable Dr. Landy (que Giamatti peut être bon quand on lui donne un personnage intéressant à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 juillet 2016

Revoyons les classiques du cinéma : "Miami Vice" de Michael Mann (2006)

L'enthousiasme que j'ai ressenti à revoir "Miami Vice", qui me pousse aujourd'hui à réévaluer encore le film - le mettre au niveau de "Collateral", sans doute -, vient du sentiment profondément réjouissant d'assister à l'adéquation parfaite d'une technique hors pair (Michael Mann est sans doute aujourd'hui, à égalité avec Wong Kar-Waï, le réalisateur le plus "plastiquement" brillant du cinéma) avec son sujet, c'est à dire la transformation du monde en terrain de jeu virtuel et glacé. Lorsque plus rien n'a de sens, le pouvoir et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juillet 2016

"Les Enquêtes du département V : Miséricorde" de Mikkel Norgaard : les charmes du polar danois...

Mon addiction pour les polars (au cinéma) scandinaves ne date - évidemment - pas des médiocres adaptations cinématographiques ou télévisuelles de l'incontournable "Millenium", mais bien plutôt du double choc des séries "The Killing" et "The Bridge". Depuis, je cherche les mêmes sensations, ces sentiments de douloureuse fatalité, d'obsessions bornées, de brutalité absurde, le tout empaqueté dans la lumière blafarde d'un perpétuel hiver nordique. Et, ça, admettons-le, sans être un film génial, "Miséricorde" le fait plus plutôt bien :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 juillet 2016

"Pour en finir avec le cinéma" de Blutch : cinéphilie terminale

D'abord, un avertissement : ce livre (remarquable, à mon humble avis) de Blutch est exclusivement réservé aux cinéphiles compulsifs, et sans doute vaut-il mieux avoir dépassé la cinquantaine pour pouvoir réellement "se l'approprier". Les autres s'ennuieront probablement profondément devant ce qu'ils qualifieront d'histoires incohérentes pleines de références obscures, même s'ils prendront logiquement plaisir devant un dessin magnifique (mention spéciale aux délicieuses jeunes femmes peu vêtues qui parsèment "Pour en Finir avec le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juillet 2016

Séance de rattrapage : "Crimson Peak" de Guillermo del Toro

Je crois qu'il faudra bien un jour que je l'admette : à mon âge avancé (oui, oui), je ne fais déjà plus tout à fait partie du monde. Enfin du monde où Guillermo del Toro est un "réalisateur" adulé (même si j'adore "Le Labyrinthe de Pan", bien sûr !) et où une vaste majorité de spectateurs fort fréquentables trouvent que les images de "Crimson Peak" sont... belles. Car moi, je n'ai vu qu'une croûte affreusement mal mise en scène où la forme a définitivement pris le pouvoir au détriment du scénario (évident et banal au point... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 juillet 2016

"Station 16" de Hermann et Yves H. : un nouveau ratage sur un thème pourtant remarquable

Il est quand même peu probable qu'après tant de tentatives ratées, un scénario d'Yves H. arrive à nous surprendre positivement, mais notre fidélité au dessin de papa Hermann est telle que nous sommes régulièrement prêts à affronter une nouvelle frustration. En fait, "Station 16" commence de manière passionnante, entre une ambiance digne du "The Thing" de Carpenter, et un contexte historique littéralement extraordinaire (les essais nucléaires gigantesques effectués par Staline dans un îlot perdu nord de l'Union Soviétique), et on se... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,