Masquerouge T3"Le rendez-vous de Chantilly" regroupe les dernières aventures d'Arianne de Troïl parues en 1980 sous formes de courts récits dans Pif Gadget, avant que Cothias etJuillard se lancent dans la belle épopée des "7 Vies de l'Epervier". Ici, on en est toujours au niveau du divertissement un peu enfantin (Masquerouge se défait de ses ennemis, tous aussi méchants que stupides, sans aucun effort notable), sans conséquence ni enjeu moral, émotionnel ni politique aucun. On peut louer la légèreté de ces histoires "de cape et d'épée" finalement fidèles au genre, admirer le dessin deJuillard qui fait remarquablement le travail, mais force est d'admettre que tout cela ne se lit qu'à condition de mettre son intelligence et ses exigences hors circuit : nous n'avons malheureusement plus 12 ans, et il nous est désormais difficile de prendre beaucoup de plaisir devant ces situations grossièrement caricaturales, cette accumulation d'invraisemblances et surtout ce manque criant de chair de personnages unidimensionnels. Cothias et Juillard l'avaient bien compris et tournèrent la page, gardant de cette oeuvre de jeunesse l'idée - classique mais efficace - du justicier masqué, en lui injectant le contexte historique et la complexité psychologique qui lui manquaient. Mais c'est une autre histoire...