Masquerouge2

Second tome de la compilation des histoires courtes (une dizaine de planches) de "Masquerouge" parues dans Pif Gadget, "le Charnier des Innocents" se retrouve en fait constitué d'un récit principal de 37 pages - ayant donné son titre à l'album - complété par un autre court récit des plus anecdotiques (Masquerouge sauve un cerf poursuivi par des chasseurs et les ridiculise... Vraiment ?). Le récit principal, lui, engage notre héroïne sur la piste de conspirateurs assez caricaturaux, l'intrigue délirante éloignant maladroitement "Masquerouge" de son habituelle crédibilité historique : si l'on ajoute l'inévitable invincibilité du "héros", qui se sort ici des pires situations sans une égratignure, et la négligence avec laquelle Cothias bâcle l'affaire au détriment de toute vraisemblance, on obtient une BD d'une faiblesse tragique, qui n'amusera que les plus jeunes lecteurs. Bien sûr, le dessin de Juillard, qui s'améliore notablement au fil des pages, reste une excellente raison de perdre son temps avec "le Charnier des Innocents"