human performance

Nostalgique de l'époque où le rock de la Big Apple était la référence ultime pour tous les gens de goût de la planète, où il semblait que toute la créativité et l'élégance musicale s'épanouissaient là au milieu des ordures et des crimes d'une métropole encore dangereuse ? Du Velvet, des Ramones, du Richard Hell de la "Blank Generation", des Talking Heads de "77", du Television de "Marquee Moon", du rock garage et gai des Fleshtones, etc., de la rencontre tumultueuse entre l'intelligence et les pulsions... ? Eh bien, "Human Performance" est l'album idéal pour vous, la parfaite madeleine de Proust : sans pour autant franchir la limite honteuse du plagiat, ni même de l'hommage compassé, les Texans de Parquet Courts laissent parler leur amour pour une musique élégante, vive, et pourtant artistiquement intransigeante, comme New York nous en a tant offert des 60's au début des 80's. Et en profitent pour nous pondre leur meilleur album à date, qui les voit ajouter une profondeur supplémentaire et bienvenue à leurs chansons, sans qu'elles perdent leur morgue ou leur énergie. Par moments, à l'écoute de ce "Human Performance" presque réussi de bout en bout, on pense aux meilleurs moments d'un autre groupe qui sut ainsi faire en toute liberté la synthèse de multiples courants musicaux passionnants, Pavement. Dans ma bouche, c'est un vrai compliment !