29 février 2016

Revoyons les classiques du cinéma : "The Thing" de John Carpenter (1982)

Mon incompréhension chronique vis-à-vis de ce que beaucoup considèrent comme le chef d'œuvre de John Carpenter - pourtant l'un de mes cinéastes de référence - m'a toujours perturbé. Quatrième visionnage de "The Thing", pour tenter (enfin) d'y voir clair : j'ai compris que deux choses me gênaient dans le film, d'une part l'accumulation de scènes gore répugnantes nous montrant avec force détails les résultats des mutations de "la Chose", et d'autre part l'absence de cohérence dans la contamination des personnages et leurs apparitions /... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 février 2016

Shearwater au Point Ephémère (Paris) le vendredi 26 février

21h25 : Jonathan Meibrug est accompagné cette fois de quatre musiciens : une petite bassiste au look butch, une belle asiatique aux claviers, un second guitariste qui restera peu visible durant tout le set, et un batteur qui s'avérera très rapidement problématique - au moins à mon goût - avec sa frappe puissante, mais très lourde et métronomique, clouant toutes les chansons au sol. Et de fait, l'aspect aérien, éthéré de la musique de Shearwater a désormais totalement laissé place à un rock dur, mâtiné de touches d'électronique qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 février 2016

Séance (tardive) de rattrapage : "3 Coeurs" de Benoît Jacquot

J'ai toujours eu des sentiments ambivalents vis à vis du cinéma de Benoît Jacquot, merveilleux directeur d'actrices mais piètre réalisateur de films souvent bancals, frôlant le ridicule dans l'expression maladroite de sentiments forts. Et "3 Coeurs" ne changera rien, puisqu'on y retrouve les mêmes défauts et les mêmes qualités : à partir d'un concept un peu idiot, filmer un mélodrame comme un thriller, musique caricaturale à l'appui pour souligner un suspense qui n'existe pas vraiment, Jacquot loupe systématiquement les scènes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 février 2016

"D'ici et d'ailleurs" à Avignon : une carte schizophrène qui fait rêver

Il y a tellement de restaurants dans la petite ville d'Avignon - plus de 500 paraît-il - que le visiteur égaré un soir d'hiver aura bien du mal à choisir où dîner. "D'ici et d'ailleurs" est une excellente adresse qui tranche avec le tout venant des petits restaus à ambition limitée : ici, la carte schizophrène entre cuisine provencale et inspiration "world" - d'où le nom - fait rêver, et donne des envies d'exploration, du Maroc au Japon en passant par le Pérou. La bonne surprise s'avère être une exécution extrêmement soignée de tous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 février 2016

Films d'ailleurs : "Headhunters" de Morten Tyldum (2011)

L'immense popularité actuelle - parmi les aficionados - du roman policier scandinave tarde à s'infuser dans le domaine cinématographique... ce qui peut être attribué à la faiblesse de "l'industrie locale", à la différence de ce qui s'est passé dans la série TV ("The Killing", "The Bridge"). On ne boudera donc pas notre plaisir devant ce "Headhunters", d'ailleurs écrit par l'un des maîtres du genre, Jo Nesbo : nous avons affaire ici à un thriller froid et cérébral, à l'intrigue retorse - même si pas exempte d'invraisemblances, il est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 février 2016

Revoyons les classiques de la série TV : "24 Heures Chrono - Saison 5"

Après deux saisons assez mornes, qui laissaient penser que la formule plutôt "lourde" de "24 Heures chrono" avait vécu, on ne peut que rester admiratifs devant le redressement opéré lors de cette cinquième saison : tout en conservant à l'identique le mécanisme caricatural mais diaboliquement efficace de la narration en temps réel et de l'écran fragmenté, les scénaristes, jusqu'ici furieusement républicains tendance facho, nous proposent cette fois une superbe fiction paranoïaque dans la ligne du cinéma politique US des 70's, faisant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 février 2016

Séance de rattrapage : "Vincent n'a pas d'écailles" de Thomas Salvador

Ce "Vincent..." avait tout pour me plaire, à moi qui ai saturé depuis une paire d'années devant les super héros "marveliens" urbains, bruyants, généralement torturés et destructeurs. Moi qui ai toujours aimé Rozier et Rohmer, les contes d'été et les amours entre doux rêveurs. Et puis... non, en fait ! Faute d'idées (d'histoires, de mise en scène) pour amener son brillant pitch initial - Vincent voit ses forces décuplées au contact de l'eau, et se transforme en une sorte de... super héros ! -, faute de vrais personnages aussi - parce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 février 2016

"Ave, César !" des Frères Coen : un mauvais film !

"Ave, César !" est un mauvais film, presque un très mauvais film : aucun scénario digne de ce nom, aucun rythme, des acteurs en roue libre, des stars dans des caméos ridicules, des ambitions thématiques assez délirantes (politiques, spirituelles) réduites à néant par une incapacité à effectuer le moindre choix significatif en terme de narration et de mise en scène... Au final, passé les quinze premières minutes à espérer un miracle, une heure et demi d'ennui profond - sans même un sourire - pour le pauvre spectateur berné par une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 février 2016

"Chocolat" de Roschdy Zem : Merci pour le Chocolat !

Merci pour le "Chocolat", Roschdy ! Merci pour ton estimable contribution à la liste interminable des "biopics hagiologiques", qu'on ne saurait laisser dominer par ces affreux Américains ! Nous aussi, nous avons notre lot de génies et de héros - oubliés, c'est encore mieux - ayant sombré dans les excès divers, et morts finalement dans la misère et la maladie. Nous aussi, nous avons le droit de nous battre la coulpe parce que, tout comme les Américains, nous avons été d'affreux racistes qui considérions l'Africain comme juste un poil... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2016

"Personne n'attrape une rivière", le huitième tome de Ralph Azham, de Lewis Trondheim

Autant l'avouer tout de suite, le monde n'avait absolument pas besoin que Lewis Trondheim redémarre un second cycle des assez tièdes aventures de Ralph Azham, et moi non plus. Pourquoi ce brave Lewis, qui a tant compté pour nous il y a déjà tant d'années, consacre-t-il son énergie à cette version délavée du "Donjon", qui tourne en rond depuis le début, et restera dans les mémoires comme l'œuvre la moins intéressante d'une biblio fournie ? C'est un mystère que "Personne n'attrape une rivière" n'aidera pas à résoudre, puisque voici un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,