XIII Tome 3"Toutes les Larmes de l'Enfer" est un bel épisode de la grande saga "paranoïaque" de XIII, se passant cette fois dans l'univers concentrationnaire d'une prison/asile d'aliénés, et qui permet à Van Hamme de décliner habilement tous les thèmes classiques du récit d'évasion, en les intégrant au parcours de plus en plus démentiel de son héros sans identité. Si l'on peut déplorer une accumulation d'invraisemblances qui décrédibilisent un peu l'histoire - culminant avec la fuite de nos héros à bord d'un chasseur qui a réussi à atterrir au milieu d'un défilé -, le rythme du récit est impeccable, les surprises et retournements, prévisibles ou pas, se succèdent à une allure qui tient de la série TV US plus que de la BD franco-belge traditionnelle, et le lecteur se régale de la force émotionnelle des situations, basées sur des confrontations de fortes personnalités - Carrington et Jones restent nos personnages favoris - et sur d'incessantes trahisons amicales ou amoureuses qui rendent l'univers de "XIII" particulièrement délétère et stressant. Finalement, c'est encore une fois le graphisme discutable de Vance qui est le talon d'Achille de "Toutes les Larmes de l'Enfer".