Les Aigles T6Soyons directs : ce tome 6 des "Aigles Décapitées" est une petite horreur, le pire à date d'une série qui ne vole déjà pas très haut de manière générale ! Le dessin de Pierret, qui s'échine à copier la ligne moderne et simplifiée que Kraehn avait tout juste adoptée avant la "passation", est d'une maladresse tragique, et "Alix" est un monument de laideur graphique. Et cette fois, malheureusement, le scénario très faible de Kraehn ne rattrape rien : on a droit, sous le prétexte de délivrer cette Alix dont on n'avait plus entendu parler depuis 3 ans, à un nouveau périple pas très intelligent d'un Hughes qui s'avère une fois de plus un personnage falot, d'une incompétence rare, auquel il est bien difficile de trouver le moindre intérêt. Méchants de pacotille aux expressions de traîtres caricaturaux, situations incohérentes, manque de rythme endémique... toute la faiblesse des "Aigles Décapitées" éclate ici.