Le Jour du Soleil NoirCela me désole de l'écrire, mais le point de départ de l'excellente saga "XIII", la découverte de cet homme sans mémoire qui se découvrira un passé de tueur, est bien un plagiat direct de "la Mémoire dans la Peau" de Ludlum, puisque le best seller est paru en 1980, quatre ans avant ce magnifique "Jour du Soleil Noir". Magnifique parce que Van Hamme dépasse ici de toute manière la simple copie en créant des personnages passionnants (aussi bien les impayables méchants archétypaux que les bonnes âmes qui vont aider XIII au long de sa périlleuse enquête sont parfaitement croqués et crédibles) et en faisant vivre à son héros à la fascinante virginité des péripéties rocambolesques mais excitantes. Ce premier tome est donc une réussite exaltante, faisant passer son lecteur par toute une palette de sentiments (jusqu'à la compassion pour les victimes) dénotant une profondeur "adulte" vraiment inhabituelle pour une simple BD grand public. On pourra déplorer les faiblesses du dessin de Vance, plus à l'aise dans la composition d'excellents décors que dans les mouvements ou la physionomie de ses personnages, mais, curieusement, cela ne gêne jamais la lecture de ce très bel album, qui lance donc brillamment une série à succès (mérité).