31 janvier 2015

"Revolutionary Son" de Fredo Viola : une fois passées les 5 minutes de gloire...

Comment se fait-il que l'intérêt qu'avait éveillé le premier album de Fredo Viola en France ait totalement disparu 5 ans plus tard, alors que Viola publie un second essai, "Revolutionary Son" dans la même veine (une voix sublime, des expérimentations vocales audacieuses, une indéniable créativité, tant mélodique que formelle), et même, à mon goût, un tantinet meilleur ? Sommes-nous donc tant esclaves des modes que nous ne savons plus attribuer plus de ces fameuses 5 minutes de gloire warholiennes à des artistes "différents"? Pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 janvier 2015

Réécoutons les classiques du Rock : "Foxtrot" de Genesis (1972)

J'avais 15 ans en 1972, et comme je ne pouvais guère que me payer plus de 5 albums par an, ces albums qui tournaient en boucle sur mon Teppaz me faisaient vraiment de l'usage. Le résultat est là : 40 plus tard, et persque autant d'années sans réécouter "Foxtrot", je connais toujours par coeur chaque mot, chaque intonation de la voix mutante de Peter Gabriel, chaque note de chaque chanson. Du coup, juger "Foxtrot" aujourd'hui avec un minimum d'objectivité m'est parfaitement impossible. Pourtant, il est indéniable que la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 janvier 2015

"Californication - Saison 7" : une catastrophe complète...

Comme trop de séries qu'on a aimées un temps et qui se sont perdues dans la dernière ligne droite, "Californication" fait donc le faux pas qui tue dans cette dernière saison qui semble contredire tout ce qui faisait l'intérêt et l'essence de la série. Car outre le happy end qu'on craignait depuis longtemps, on voit ici Hank renoncer à ses obsessions - y compris artistiques - pour devenir un bon papa et donc ce bon mari si longtemps attendu. On voit Marcy et Runkle refuser (par romantisme, pudibonderie, etc.) de succomber à "une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2015

"La Douceur de la Vie" de Paulus Hochgatterer : le paradis autrichien...

A force de fréquenter Haneke et de lire des faits divers horrifiques se passant en Autriche, on s'est fait une représentation assez effrayante de la psyché de ce pays... et ce n'est pas "la douceur de la vie" de Paulus Hochgatterer qui va nous faire changer d'avis, tant le pédopsychiatre accumule en quelques centaines de pages une multitude de cas de névroses, psychoses et déviances diverses qui finissent par déprimer le lecteur le plus optimiste, surtout lorsque les victimes - ou même les coupables des exactions largement horribles... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2015

Séance de rattrapage : "The Equalizer" de Antoine Fuqua

Avait-on vraiment d'une quelconque nostalgie des films dit de "vigilante", genre qui avait essaimé dans les années 80 - 90 ? Considérant l'abjection que la plupart de ces "croûtes" véhiculaient, la réponse se doit d'être : non ! Et ce d'autant que Fuqua multiplie aussi ardemment que ses prédécesseurs les excès de mauvais goût : mise en scène putassière, musique insupportablement envahissante, scènes gore complaisantes, et j'en passe... Une fois passée une introduction qui se tient, avec une présentation précise du personnage de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2015

Réécoutons les classiques du Rock : "One Foot In the Grave" de Beck (1994)

Alors même que le très jeune Beck triomphait avec son single "slacker" "I'm a Loser", bien dans l'air du temps, il affichait son indépendance avec cet album, qui nous le faisait découvrir sous un autre angle, et composait un portrait de l'artiste (ou plus justement du futur artiste) en digne héritier du folk /blues le plus traditionnel, ne s'arrêtant qu'occasionnellement pour brailler avec ses copains des minis brûlots hardcore. 20 bonnes années plus tard, alors que Beck s'est - logiquement - assagi, "One Foot in the Grave" demeure le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 janvier 2015

Séance de rattrapage : "Les Gardiens de la Galaxie" de James Gunn

"Les Gardiens de la Galaxie" a été en 2014 l'un de ces blockbusters (rares) qui réconcilient tout le monde, du plus blasé des critiques au plus geek des fans de la maison Marvel. Même s'il n'est pas exempt de défauts, comme l'excès d'action, de combats et de destruction, comme le grand n'importe quoi d'un scénario qui n'a visiblement préoccupé personne dans l'équipe du film, ou comme l'illogique invincibilité de ses héros, trois caractéristiques finalement assez habituelles des production Marvel, le film bénéficie largement de choix... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 janvier 2015

Réécoutons les classiques du Rock : "Bayou Country" de Creedence Clearwater Revival (1969)

Nous étions en 1971. Avant Iggy, Ziggy et le basculement du monde. J'avais un ami, un seul, qui pensait que - après les Doors - Creedence était le meilleur groupe américain. C'est à dire le meilleur groupe du monde, selon lui. Comme preuve, il me faisait écouter "Bayou Country", et à lui tout seul, il imitait la voix de Fogerty, la guitare de Fogerty, mais aussi les crocodiles et les moustiques presque aussi méchants du bayou. Je le regardais avec admiration, et aussi pas mal de crainte. Je crois que cette musique, avec cette voix... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 janvier 2015

Séance (tardive) de rattrapage : "The Damned United" de Tom Hooper (2009)

La bonne nouvelle, c'est qu'il n'est nul besoin d'aimer le foot ni d'avoir jamais entendu parler de Brian Clough pour comprendre "The Damned United" et apprécier ses qualités : un sujet fort, une narration bien construite, faite d'allers et retours pertinents entre deux moments clé de la carrière du (paraît-il) célèbre entraîneur anglais, une énergie et une verve certes bien typique du bon cinéma anglais (qui ne sacrifie pas aux lieux communs abondant dans ce genre de biopics sportifs américains), des acteurs qui semblent se régaler... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 janvier 2015

Ma petite entreprise de réévaluation : "Sang pour Sang" de Joel Coen (1984)

En 1985, "Sang pour Sang" nous avait impressionnés, plutôt que plu : d'abord pour l'aspect très ludique de sa mise en scène, qui jouait la lenteur excessive pour vider encore plus de leur substance des personnages atones et assez caricaturaux ; ensuite parce que, finalement, il témoignait d'un vrai tempérament de cinéaste(s), d'une certaine singularité qui se manifestait certes par un maniérisme outrancier, mais qui avait au moins le mérite de trancher sur le tout-venant. Bref, on attendit alors avec impatience les prochains films... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,