saucerful of secrets

Peu de groupes survivent au départ de leur leader, et le Floyd restera sans doute l'un des plus brillants exemples de succès (avec Joy D / New Order bien entendu). "A Saucerful of Secrets", enregistré après le triomphe artistique et commercial du "Piper..." pourrait aussi bien témoigner de l'impossibilité de survivre à la disparition (progressive, mais pas tant que ça) de Syd Barrett - puisque ce dernier est responsable du SEUL morceau transcendant de l'album, le déchirant "Jugband Blues" -, mais il s'avérera plutôt le brouillon du futur grand groupe que va devenir le Floyd sous l'impulsion de Waters et Gilmour au cours des quelques riches années qui vont suivre : "A Saucerful of Secrets", handicapé par pas mal de morceaux quelconques, comme l'insupportable titre éponyme, voit le groupe tourner le dos au psychédélisme qui fit sa réputation, et créer ce rock planant, "spacial", qui va devenir sa signature jusqu'à la rupture de "Dark Side of the Moon", et gagne donc de ce fait un indéniable intérêt "historique".