the-words-poster

Oui, les Américains produisent encore, parfois, des films pour adultes, et "The Words" engendre forcément beaucoup de désir, avec son casting superbe (ces seconds rôles issus de la série TV !), et son sujet plutôt ambitieux : ni plus ni moins que le fameux dilemme entre vivre sa vie (l'amour) ou tout sacrifier pour l'Art (ici, la littérature)... ou d'une manière générale, le prix à payer pour réaliser ses rêves. Bon, pendant au moins une heure, on y croit, on s'intéresse à des situations romanesques mais potentiellement "puissantes", et on accepte les petits jeux psychologiques auxquels le film se livre. Et puis, peu à peu, "The Words" se délite, le spectateur lâche prise devant trop de banalités, devant des interprètes mal dirigés qui peinent à exprimer quoi que ce soit qui ne soit pas des platitudes, et surtout devant la fausse bonne idée de la mise en abyme (double, en fait) du récit, qui ne débouche sur rien, hormis un faux coup de théâtre (bâillement) final parfaitement inepte. Bref, un script a priori vraiment intéressant qui se perd à trop vouloir compliquer des situations qui devraient se tenir toutes seules, des acteurs largement à côté de la plaque, une réalisation témoignant d'un permanent manque d'idées, pour ce qui se révèle une vraie déception.