2014 04 12 Expo Bowie (52)

Quelle chance de pouvoir avoir accès à la célébrissime exposition David Bowie, avant bien des capitales mondiales, et qui plus est dans le cadre très sympa du MIS, un petit musée moderne et accueillant. Le revers de la médaille, ce sont les deux heures de queue pour pouvoir entrer, mais rien d'inattendu à cela ! Pour qui, comme moi, a vu sa jeunesse rythmée par les albums et les "événements" de Bowie (ma première visite à Londres fut quelque jours après les adieux de Ziggy à la scène, et tout le monde pleurait dans la capitale !), cette exposition a le goût d'une parfaite madeleine proustienne, et ce d'autant que la mise en scène des dispositifs bowiens est parfaitement réussie, à la fois spectaculaire et totalement appropriée à son sujet : chaque nouvelle salle, avec ses costumes toujours époustouflants, ses documents souvent émouvants, ses vidéos d'époque et ses musiques essentielles (diffusées quand même de manière un peu erratique par le système d'écouteurs), a un impact esthétique et émotionnel indiscutable sur quiconque a grandi et mûri (?) dans les années 70 ou 80. Bien sûr, les années Ziggy et la trilogie Berlinoise fascinent plus que le gloubi glouba de mauvais goût des 90's, mais on se rend compte a posteriori que ces années bowiennes maudites ne sont pas si honteuses que cela. La salle la plus impressionnante reste celle où est diffusé en boucle "Rock n Roll suicide" du film de Pennebaker - les fameux adieux et la stupéfaction générale - au milieu de dizaines de mannequins portant un masque Bowien, une grande salle d'où l'on n'a plus envie de sortir. Remarquable mise en scène aussi de "Starman" - un passage à Top of the Pops, des miroirs et un effet kaléidoscopique efficace... On regrettera que la petite salle consacrée aux jeunes années de David Jones soit placée après la sortie de l'expo, et soit en quelque sorte oubliée, ou du moins négligée après l'accumulation de pièces bien plus spectaculaires, mais c'est peu de chose au regard de la réussite de l'ensemble. Une expo à ne pas manquer donc quand elle passera dans votre ville...