The Newsroom Season 1 poster

Il est aisé de critiquer la dernière oeuvre de Aaron Sorkin, magnifique prophète de l'intelligence au pays (et je ne parle pas que des USA...) de la bêtise et de l'ignorance : ces intrigues sentimentales ridicules et interminables qui plombent régulièrement ce "Newsroom", ces personnages assez caricaturaux aux tics outranciers, ce manque sévère de réalisme (je préfère ne pas parler de stéréotypes en l'occurence...) quand il s'agit de confronter l'univers idéalisé du "grand journalisme" aux forces du capitalisme et de la société, cette tendance à faire vibrer le patriotisme américain (sans doute pour compenser toutes les attaques virulentes contre "le système", mais bon...), et un indéniable relâchement dans la direction d'acteurs, qu'on laisse cabotiner à loisir (Emily Mortimer tappe facilement sur les nerfs !), tout cela empêche "The Newsroom" - pour l'instant - de s'élever au niveau des "grandes séries TV". J'ai lu une critique pertinente qui comparait "The Newsroom" à la fameuse saison de "The Wire" consacrée à la presse, et, oui, il est indiscutable qu'on est loin de la pertinence et de la maturité de cette dernière... Mais bon, tout cela n'est finalement pas grand chose quand on considère l'incroyable jouissance que procurent les grandes tirades de Jeff Daniels (excellent, comme toujours) contre les délires extrémistes des Tea Parties, ou contre l'abandon des valeurs démocratiques bradées sur l'autel du consumérisme. C'est peut-être scolaire, schématique, tout ce qu'on veut, mais ça fait du bien, des vrais principes éthiques et moraux exprimés avec clarté et... oui, intelligence, répétons-le, dans un monde qui a sombré depuis longtemps dans le relativisme, les compromis et le cynisme. Oui, c'est ça, "The Newsroom" nous fait du bien !