10 novembre 2013

"Thor - Le Monde des Ténèbres" de Alan Taylor : comment en est-on arrivé là ?

Je passe désormais de temps en temps des moments terribles dans les salles de cinéma, suffoqué par l'impression que ce que je regarde n'a plus rien à voir avec le Cinéma qui m'a tant nourri au cours de ma vie : je ne parle même pas de Welles, Fellini, Bergman, Hawks ou Lubitsch, non, mais je me réfère à Hitchcock, Wilder ou Spielberg, à des gens qui savaient faire du cinéma de divertissement grand public avec une vraie narration, une vision, une... "éthique" même vis à vis de leurs spectateurs comme de leur métier d'amuseur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 novembre 2013

"Sherlock - Saison 2" de Steven Moffat et Mark Gatiss : hautement réjouissant...

Finalement, comme dans les "buddy movies" à l'américaine, mais en plus... anglais (subtil, profond, décalé...), ce que l'on aime le plus dans la brillante série "Sherlock", c'est le développement de la relation entre Watson et Holmes (avec ces amusantes références - répétées en forme de running gag - à la possible homosexualité, qui désamorcent d'ailleurs finement le soupçon qui a toujours pesé sur l'oeuvre de Conan Doyle)  : Freeman et Cumberbatch sont tout simplement excellents dans la manière dont ils font exister à l'image... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 novembre 2013

"Mud" de Jeff Nichols : pas de génie, non, mais un film tranquille et solide...

J'en ai un peu marre de tous ces qualificatifs dithyrambiques sur Jeff Nichols, qui serait un nouveau génie, bla bla bla... De nouveau, après un "Take Shelter" incroyablement surévalué, Nichols (me) déçoit avec ce "Mud" archi-conventionnel, et même vaguement ennuyeux dans sa première partie, plombée par un scénario prévisible et une mise en scène "classique" au mauvais sens du terme. Il est bien possible que ce qu'on pouvait admirer comme de la froideur calculée dans "Take Shelter" soit finalement une incapacité à vraiment exprimer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 novembre 2013

"One Breath" de Anna Calvi : un album audacieux, mais finalement décevant...

“One Breath” a tout d’un second album audacieux de la part de notre chère prodige de 2011, Anna Calvi : marquant une rupture singulièrement abrupte avec l’esprit « rock » façon PJ du premier album (un esprit tout de même considérablement enrichi par l’immense culture musicale d’Anna), nous la retrouvons aujourd’hui en jeune femme aussi émotionnellement déchirée qu’artistiquement ambitieuse. Marqués par des souffrances inédites, les morceaux de « One Breath » oscillent entre gémissements douloureux et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 novembre 2013

Voyage à travers la comédie moderne : "Serial Noceurs" de David Dobkin (2005)

Voilà presque 10 ans, les terribles Wilson / Vaughn / Stiller / Ferrell prenaient les commandes de la comédie populaire US, imposant à Hollywood leurs sujets politiquement incorrects et un comique construit sur les relations fortes pré-existantes entre les acteurs, qui transparaissait chez les personnages interprétés. Cette alchimie fonctionne pleinement dans ce "Serial Noceurs" (quel titre !), et constitue - même sans Ben Stiller - le meilleur de ce petit film souvent irrésistible malgré son scénario prévisible et ses gags douteux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 novembre 2013

"Sherlock - Saison 1" de Steven Moffat et Mark Gatiss : une adaptation brillantissime...

La dernière adaptation en mini série de l'oeuvre décidément immortelle de Conan Doyle a pour elle nombre d'atouts significatifs : en tout premier lieu, une paire d'acteurs parfaits, le solide Martin Freeman qui compose ici l'un des meilleurs (ou en tous cas l'un des plus touchants) Dr Watson jamais vus à l'écran, et surtout Benedict Cumberbatch, la star qui monte et qui renouvelle sans les trahir les traits de caractère du grand Sherlock Holmes... Ensuite, et c'est là que ca devient vraiment passionnant, une actualisation féroce des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 novembre 2013

Célébration du cinéma populaire : "Thomas Crown" de John McTiernan (1999)

Film relativement passé inaperçu à sa sortie, "Thomas Crown" se présente avant tout comme un luxueux suspense, auquel Pierce Brosnan apporte toute l'aisance du James Bond qu'il incarnait alors, mais permet aussi à John McTiernan - un cinéaste qui nous importait alors, avant qu'il ne renonce à lutter contre les studios - de montrer son habileté à jongler avec les genres, ainsi que son savoir-faire (on remarque sa mise en scène d'une grande fluidité et d'une belle élégance). Voilà donc une bonne surprise que ce polar fin - malgré... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 novembre 2013

"AM" par Actic Monkeys

Alex Tuner et sa bande sont de drôles d’oiseaux : portés depuis leurs débuts par un succès public presque déraisonnable, ils ont alignés au fil des ans des albums roboratifs, témoignant d’une maturation et d’une évolutions passionnantes... sans jamais (encore) produire ce foutu chef d’oeuvre qui les propulserait au Panthéon de l’histoire du rock. Pourtant, bon an, mal an, chaque album des Arctic Monkeys a été un album profondément satisfaisant, tournant en boucle pendant de longues semaines dans nos lecteurs... mais échouant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 novembre 2013

Voyage à travers la comédie moderne : "Quatre Mariages et un enterrement" de Mike Newell (1994)

Avec "Quatre mariages et un enterrement", Richard Curtis inventait tout simplement - mais il n'y a absolument rien de simple là dedans - un nouveau modèle de comédie sentimentale, basée sur les codes de l'humour anglais et son sens ébouriffant de l'understatement, adaptés au "marché international", c'est à dire sans "trouble" profond. Débarrassés de toute vraie "weirdness", qui constitue pourtant le secret profond de cet humour fondamentalement déviant, masochiste et pourtant impérieux, les personnages et les situations fantastiques... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2013

Séance de rattrapage : "Les Croods" de Chris Sanders et Kirk De Micco

Avec le naufrage de Pixar, l'effacement progressif de Nick Park, et maintenant l'annonce de la retraite de Miyazaki, l'animation a perdu peu à peu tout son attrait pour moi. Les assez bonnes critiques reçues par "Les Croods" m'avaient donné envie de le voir, la déception n'en est que plus rude. Hormis une animation de plus en plus sophistiquée, y a-t-il quoi que ce soit qui ne soit pas formaté, mécanique, pasteurisé, dans cette nième histoire de famille trouvant sa voie (exprimer son amour et regarder l'avenir avec confiance, on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,