Right_ThoughtsPour moi, Franz Ferdinand n'est ni plus ni moins que l'un des trois groupes les plus importants de la première décennie du vingt-et-unième siècle : c'est donc avec un enthousiasme démesuré, mais aussi avec beaucoup de crainte que j'attendais ce quatrième album, succédant après un long silence au monstrueux "Tonight", disque impérial et impérieux pas toujours bien reçu pourtant par la critique. Et voilà que "Right Thoughts,...", après un démarrage puissant en trois titres presque parfaits, nous perd peu à peu, faute à des compositions du niveau des trois premiers albums, et aussi par manque de cohérence stylistique, l'album ayant tendance à partir un peu dans tous les sens, entre le dance floor, la pop atmosphérique et le rock un peu dark. Panne - relative - d'inspiration (puisqu'on est pour la première fois en peine d'identifier un hit irrésistible dans un album de FF) et confusion des genres, chez un groupe qui, du coup, perd son statut de "essentiel", tout cela pourrait être triste, si... cette musique ne continuait pas à déverser sur nous une énergie joyeuse irrésistible, qui, au final, compense, et même largement, les nouvelles faiblesses de Franz Ferdinand. Grâce certes à une production d'une lisibilité et d'une intelligence stupéfiante - en faire moins pour en donner plus, c'est l'éternelle élégance de la solution "ligne claire" appliquée ici au Rock -, mais aussi grâce à la générosité charmante de musiciens qui se ne se sont visiblement donnés qu'une seule mission : rendre leurs auditeurs HEUREUX ! Ne serait-ce que pour cela, il ne faut pas se priver de "Right Thoughts, Right Words, Right Action" !