The_Shield_3Encore une fois, "The Shield" impressionne. Par une vraie solidité de ses scénarios, moins construits sur les coups de théâtre spectaculaires ou sur les ressorts habituels du soap qui constituent la syntaxe traditionnelle de la Série TV, mais respectant les montées de tension du thriller le plus classique, tout en continuant de livrer des tranches de vie pour le moins sanglantes de la jungle urbaine de L.A.. Par l'intensité permanente d'une mise en scène qui a désormais trouvé le juste équilibre entre les excès des débuts (filmage à l'épaule, jump cuts, sur exposition de l'image, etc.) , et une distance, une légère respiration permettant aux personnages d'exister au delà des scripts et donc des stéréotypes qu'ils incarnent. Par la force de ses personnages, d'une ambigüité rare dans la fiction américaine, des personnages qui restent le meilleur véhicule possible pour le message central de Shawn Ryan : nous sommes tous capables du pire comme du meilleur... mais seul le pire est certain. Et les derniers épisodes de cette excellente troisième saison, peut-être les meilleurs épisodes de toute la série, en font une démonstration éclatante.