Sex___the_City_saison_3Troisième saison d'une série, même aussi inspirée que "Sex and the City", et, faute de changement de la "formule", c'est une certaine routine qui s'installe, et qui fait qu'on est moins ébloui, moins enthousiaste devant l'éternelle répétition du même. Oui, il est indéniable qu'il y a ici à mi-parcours un léger coup de barre, heureusement corrigé par une paire d'épisodes qui abandonnent le ton léger et pétillant qui est la marque de la série pour aborder plus franchement les aspects dramatiques de l'adultère et ses conséquences dévastatrices... deux épisodes forts qui enrichissent humainement les personnages et montrent que la série peut s'élever au dessus de l'anecdotique qui est typiquement son terrain de jeu. La dernière partie amorce malheureusement un retour "à la normale", avec des plaisanteries faciles sur la Californie vue par les New-Yorkais(es) et un éternel retour de "Mr Big" qui finit par énerver les plus patients d'entre nous. Du côté positif du bilan, saluons l'excellent Kyle MacLachlan, comme toujours impeccable dans un rôle aussi décalé qu'ingrat. La saison 4 sera-t-elle celle du renouvellement ?