CSI_7J'avais arrêté "les Experts" en 2007, un peu fatigué par la redondance de cette série grand public fort aimable mais très rarement bouleversante. Le relatif passage à vide actuel en termes de séries TV (est-ce la fin de l'âge d'or, comme on l'écrit un peu partout ?) m'a ramené chez Gil Grissom et Cie. Dans cette saison 7 - désormais fort dépassée, j'en ai conscience -, j'ai trouvé nombre de ces épisodes routiniers, confus ou ennuyeux, qui plombent depuis trop longtemps désormais la série, mais, heureusement, également une moisson relativement abondante de bons, d'excellents moments qui attisent notre curiosité : les épisodes souvent remarquables sur le "tueur aux maquettes" (en particulier, l'épisode 16, "Monster In the Box"), l'apparition marquante de Liev Schreiber en "expert" ripou et hanté par son passé, la confrontation de Greg Sanders avec la violence individuelle et ses conséquences... beaucoup de bonnes choses cette fois, donc. Mais le plus intriguant, c'est indiscutablement la quasi disparition de Gil Grissom du premier plan, sans doute provoquée par le désintérêt de William Petersen pour une série à laquelle il était désormais identifié, mais qui confère à ce personnage complexe une aura mystérieuse, accrue par un comportement de plus en plus incohérent. C'est ce dysfonctionnement dans la machine parfois trop bien huilée des "Experts" qui retient notre attention, et nous donne envie de poursuivre l'aventure.