31 janvier 2012

Arctic Monkeys au Palacio de Deportes (Madrid) le vendredi 27 janvier

22 h 20 : pas mal de retard pour Alex Turner et ses Arctic Monkeys. Las ! Quand ils montent sur scène avec leur nouveau look « teddy boys », sans doute en hommage aux early Beatles, on ne peut qu’exprimer notre consternation : « Ils ont l’air ridicule ! » s’exclame Luis ! Et je dois dire qu’en effet, ce deuxième changement d’allure – après la rupture grunge du troisième album – a de quoi laisser sceptique… Il y aura quand même un (gros) avantage à la nouvelle coupe de douilles d’Alex Turner, c’est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 janvier 2012

Miles Kane au Palacio de Deportes (Madrid) le vendredi 27 juin

(Première partie de Arctic Monkeys) 21 h 00, l'une de mes idoles de l'année 2011, Miles Kane est devant moi. C’est le bonheur, ce fugace moment d’excitation qui devient de plus en plus rare au fur et à mesure que les années passent, et que l’usure de l’habitude triomphe de l’innocence... Et Miles attaque très rock, très sauvage avec Better Left Invisible. Miles a toujours cet allure très juvénile, avec cette coupe de cheveux un peu rétro, très Angleterre des sixties, et il est entouré d’un groupe un peu anodin mais efficace, ce qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 janvier 2012

A l'occasion de la réédition de l'intégrale des Smiths : "Meat Is Murder" (1985)

"Meat is Murder" est bâti autour de trois morceaux impressionnants, "The headmaster ritual", "Rusholme ruffians" et "Barbarism starts at home", qui représentent la plus parfaite exécution du programme initial de Morrissey et Marr : parler avec franchise des vices de la société anglaise, et au delà, de notre monde, en déployant un "rock" nouveau, aussi puissant que subtil. Que de progrès accomplis depuis les déséquilibres déroutants du premier album ! Morrissey a trouvé sa "voix", presque abandonné le haute-contre, et chante déjà... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2012

Redécouvrons les classiques du cinéma : "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" de Michel Gondry (2004)

On aime l'esprit fantaisiste et bricoleur de Michel Gondry, cette énergie ludique à l'oeuvre dans tous ses films, même les moins réussis (ceux dans lesquels la tendance à la régression infantile devient trop pesante, à mon goût du moins !). Le bonheur absolu que procure son "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" vient que le talent créatif de Gondry s'appuie sur une idée géniale (l'effacement sélectif de la mémoire...) et sur un scénario superbement construit, que cela soit l'habile flash back qui met dès le début, pourvu qu'on soit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 janvier 2012

Redécouvrons les classiques du cinéma : "La Double Vie de Véronique" de Krzysztof Kieslowski (1991)

20 ans plus tard, a-t-on déjà oublié Kieslowski, et son incroyable talent à conjuguer esthétique raffinée et évocation délicate des sentiments, voire des sensations les plus ténues ? Ce serait dommage, d'autant que l'on ne voit guère de successeur à son cinéma extrêmement émotionnel tout en restant parfaitement abstrait, voire théorique. Avant l'apothéose que constituerait la trilogie "Bleu, Blanc, Rouge", "la Double Vie de Véronique" permet de saisir toute l'originalité du regard que pose sur les êtres humains - les femmes surtout,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 janvier 2012

"Murena 3 : La Meilleure des Mères" de Dufaux et Delaby

Bof, bof, ai-je envie de dire... Déjà le troisième tome pour moi (j'ai beaucoup de retard, je sais...) de "Murena", et j'ai toujours du mal à voir ce qui peut passionner les nombreux fans de la série historique de Dufaux et Delaby : "La Meilleure des Mères" confirme  - de manière légèrement ennuyeuse cette fois - les évidentes déficiences de la série, soit l'académisme grisâtre du dessin, la pauvreté de la mise en couleurs, le classicisme dépassé de la narration... En résumé, malgré l'apparent (je dis apparent, car je ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 janvier 2012

A l'occasion de la réédition de l'intégrale des Smiths : "The Smiths" (1984)

Je me souviens combien ce premier album des Smiths, après l'explosion sensuelle qu'avait été "This Charming Man", m'avait déçu : une première face composée de chansons grisâtres, presque informes, laminait définitivement l'enthousiasme du "fan à naître", que ne rattrapaient pas les beaux "singles" de la seconde face. En 2011, le remixage effectué par Johnny Marr ne change pas vraiment la donne, même si la meilleure précision du son permet de mieux apprécier sa technique à la guitare : c'est que les Smiths ambitionnent dès leur premier... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 janvier 2012

Séance de rattrapage : "Paul" de Greg Mottola

Levons le malentendu, "Paul" n'est pas un film de Greg Mottola, l'intéressant réalisateur de "SuperGrave" et "Adventureland", mais à 100% une "oeuvre Pegg-Frost", l'impayable duo british, qui appliquent à la culture geek et aux mythes spielbergiens le même traitement que naguère aux Zombies ("Shaun of the Dead") et aux buddy movies avec Mel Gibson ("Hot Fuzz"). Malheureusement, cette troisième cuvée fonctionne nettement moins bien que les deux premières - qui avaient été de franches réussites -, sans doute parce que l'humour y est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 janvier 2012

Séance de rattrapage : "J'ai Rencontré le Diable" de Kim Jee-woon

Soutenu par une critique française très enthousiaste, "J'ai Rencontré le Diable" m'a laissé pour le moins sceptique : si l'accumulation de scènes ultra-violentes, sadiques et repoussantes, fonctionne parfaitement bien, portée par une mise en scène à la fois intelligente et efficace (le "plus" habituel du cinéma coréen, souvent virtuose et toujours trivialement terre-à-terre...) et par une interprétation époustouflante de Min-Sik Choi (oui, le héros de "Old Boy"...), je doute quand même fortement que Kim Jee-woon ait voulu donner à son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 janvier 2012

Révisons nos classiques : "Old Boy" de Park Chan-Wook (2003)

Passés la rumeur cannoise et l'enthousiasme de Tarantino envers un (faux) frère de cinéma, le choc de la découverte en salle et le scandale des différentes outrances aux quelles s'est livré Park Chan-Wook dans "Old Boy" (ingestion de poulpe vivant, arrachage de dents au marteau, auto-mutilation, etc.), on peut regarder ce chef d'oeuvre mineur (certes, mais chef d'oeuvre quand même...) pour ce qu'il est : un grand film viscéral sur les déviances d'une société coréenne déchirée entre ses pulsions sauvages (incestes, viols, mutilation,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,