2012_01_Miles_Kane_Palacio_de_Deportes_031(Première partie de Arctic Monkeys)

21 h 00, l'une de mes idoles de l'année 2011, Miles Kane est devant moi. C’est le bonheur, ce fugace moment d’excitation qui devient de plus en plus rare au fur et à mesure que les années passent, et que l’usure de l’habitude triomphe de l’innocence... Et Miles attaque très rock, très sauvage avec Better Left Invisible. Miles a toujours cet allure très juvénile, avec cette coupe de cheveux un peu rétro, très Angleterre des sixties, et il est entouré d’un groupe un peu anodin mais efficace, ce qui fait qu’on ne regrette pas trop les Rascals. Le son est moyen, fort mais brouillon, et s'arrangera progressivement, sans jamais être fidèle au son « tranchant » de l’album. Miles est à fond, offrant à Madrid son premier show, avec l'objectif évident de convaincre le public : que c'est bon ! Une belle attitude scénique, en communication constante avec le public - qui visiblement le connaît (la connexion Alex Turner...) et connaît ses chansons, de superbes solos de guitare incisifs, et bien sûr une poignée de morceaux réellement impériaux tirés de "Colour of the Trap" : une belle version de Kingcrawler, un Quicksand réjouissant à l’enthousiasme communicatif... 2012_01_Miles_Kane_Palacio_de_Deportes_004Et puis l'une de mes chansons préférées du moment, l'explosif Get Closer qui soulève littéralement toute la salle ! Magnifique ! Je suis en transes, la soirée est déjà réussie, en ce qui me concerne. Miles clôt ses 40 minutes de set (presque) parfait par Inhaler, bien sûr, joué au lance-flammes. Oui, un set (presque) parfait, du rock’n’roll pur jus joué avec intelligence, enthousiasme, et ce qu'il faut de furie. Je dis « presque » parce que les bidouilles à l'orgue pendant et entre les morceaux étaient assez déplacés, vulgaires, et vraiment pas nécessaires... On se dit avec Luis et Juan Carlos que ça ne va pas être facile pour les Arctic Monkeys de suivre après cela, même si l'on se doute que l'enthousiasme des fans les portera... En tout cas, on attend Miles Kane de nouveau à Madrid dans une salle de dimension plus humaine, même s'il a prouvé ce soir qu'il tenait sa place devant 12.000 personnes.